L’ECAHO brûle-t-elle ?
                                                                                                    mailing envoyé à une centaines d'adresses,
                                                                                                    y compris seulement trois non françaises
                                                                                                    Voir Doc 0 des compléments à mon mail

Le haras d’aïnhoa, né en 1970, tout d’abord fortement impliqué dans le show comme la plupart des éleveurs, s’est dirigé ensuite vers les disciplines sportives, créant ARABISSIMO (modèle et allures, dressage, CSO, cross, course de vitesse), dont le règlement a été pendant des années le règlement de la Commission Sport de l’ECAHO, mais aussi vers la course sur hippodrome (PS Arabe et PS Anglais) et l’endurance  équestre.
 
Jean-Marc Valerio, s'est impliqué dès ses débuts,  dans l’organisation de notre monde du cheval arabe :
 
1972 participant à l’Assemblée Générale fondatrice de la WAHO et ‘best in show’ avec AN MALIK.
1983 (et non 1981 comme je l’ai indiqué par erreur)  représentant de l’un des 10 pays (l’Espagne) membres fondateurs de l’ECAHO à Frauenfeld.
1999 membre fondateur d’IFAHR (International Federation of Arabian Horse Racing Authorities).
 
L’ECAHO, fondée par des Européens, sur des valeurs européennes, se trouve avoir à faire face à l'influence grandissante de pays du Sud de la Méditerranée, incorporés depuis quelques années,  qui disposent de financements importants.
 
 
 
Madame Rahm, qui a été depuis la première AG en 1983 la référence directrice de l'ECAHO, s‘en est alertée. Craignant une domination de certains pays arabes, elle suggère (doc 1 ci-après) de recréer une organisation purement européenne en parallèle à une organisation non européenne, majoritairement arabe.
 
Je m'étais éloigné de l'ECAHO et des shows pendant plusieurs années et m'occupais essentiellement d'endurance mais les problèmes soulevés par les étalons AMER et Tiwaiq m’ont conduit  à une réflexion globale (doc 6, décembre 2010 jmv-courses++) sur les rapports entre la plupart des pays du sud et les pays du nord de la Méditerranée.
Je suis intervenu (doc 2, mars 2011 jmv-Luchez1) pour essayer de conserver un équilibre au sein de l'ECAHO ou pour le moins d'en construire un nouveau  (doc 3, mars 2011 jmv-YLacina-jmv-WLuder) (doc 4, Princesse Alia-jmv) .
J’ai réalisé que c'est la France, Madame Chazel, qui était à l'origine de ce mouvement et à la manœuvre et me suis tourné vers  notre Président de l’ACA M. Luchez (doc 5, mars 2011 jmv-Luchez2) pour constater ‘l’échec’. Ce dernier avouant même qu’il avait voté « en son âme et conscience », sans consulter les membres de son association !!! et en refusant de dire à l’assemblée Générale de l’ACA -qu’il préside-, pour qui il avait voté en son nom, et à qui est allée l’autre voix de la France. Quid d’une française, co-organisatrice du Championnat du Monde à Paris et de Menton, qui a voté au nom de l’Egypte ? ça fait 3 voix, oui 3 voix qui auraient peut-être pu tout changer : le vote a été : 28 contre 20.  Qui aurait pu être : 28 moins 3=25, 22+3=25 !    tout changer !
 
 
L’ECAHO est gérée par son COMITE EXECUTIF organe politique, composé de 8 membres, 5 élus par l’AG (4 sont juges), et les 3 représentants des 3 commissions, show, sport et studbook, 2 de ces derniers apportant un point de vue ‘hors show’ modérateur et rééquilibrant.
En 2010, la tension montait, la Commission show mettait en application les décisions qu'elle votait, sans attendre leur validation par le Comité éxécutif . Le Président Luder veillait au respect de l'équilibre prévu par la constitution. Il a été remplacé en Mars 2011 par un Président M. Lacina (Tchèque) qui veut maintenant supprimer les commissions, et donc leurs Présidents, élus, qui semblent le gêner.
Ne le gène pas le vote en AG ECAHO de M. Santoro ex-président 'démissionné' de l'ANICA, italienne, au nom de de la République Tchèque !
Un autre Président 'démissionné' par son AG, aprés quelques échanges e-mail violents : M. de Gasté, ex-président de l'AFAC (courses) agent en France d'Al Khalediah (arabie saoudite), qui défendait les intérêts saoudiens contre ceux des membres français.
Nous avons besoin de personnes comme Madame Chazel qui maintient en France dans de beaux concours l'esentiel d'une clientèle de haut niveau !
Nous avons besoin de courtiers qui ont l'art et la manière, et prennent la peine d'établir et de maintenir l'intérêt en faveur de la France d'une clentèle trés sollicitée !
OUI, mais rien ne nous oblige à les voter en tant que nos représentants, à placer entre leurs mains le destin de tous (ils ne travaillent qu'avec 'les gros' -et c'est déjà trés bien), rien ne nous oblige à les placer dans l'horrible position d"avoir à choisir entre son job et son pays !
 
En fait, ce ne sont pas les éleveurs qui votent notre destin, ils sont rarement au courant de la vie de l’ECAHO (c’est le cas en France)(j’ai également souvent regretté ce défaut de contact entre l’ECAHO et les éleveurs ; un lien d’information aurait évité que nos décideurs se trouvent aussi nettement séparées de la masse des éleveurs).
Ce ne sont pas les éleveurs qui votent, ce sont leurs représentants, Président, Vice-Président d’associations nationales ou délégués, souvent juges, qui sont soumis au charme 5 étoiles des invitations-séjour, des invitations à juger ou des ventes de leurs chevaux.
Ce sont ceux-là qui sont amenés à gérer le sort de milliers d’éleveurs.
 
Conséquence : le développement des concours haut-de-gamme, ‘bling-bling’, bien organisés, qui permettent aux français de montrer leurs chevaux, d’en vendre les tout meilleurs.
Mais aussi   le déclin et l’oubli du marché moyen et du marché de base.
L’initiative ‘AHO’ va peut-être dans le bon sens, en ouvrant aux éleveurs une occasion supplémentaire de se mettre en valeur… wait and see…
 
 
Je reviens à ma position de fin 2010 : nous sommes heureux d’accueillir éleveurs et propriétaires non-européens, nous pouvons accueillir les pétrodollars, ils sont utiles à nos élevages,
 
mais dans le cadre de nos règles (qui doivent prévoir une répartition démocratique des subventions), et nous irons concourir hors d’Europe, nous adaptant à des règles différentes des nôtres (comme c’est le cas lorsque nous participons à des shows ou à des courses aux USA…).
 
Les disciplines endurance et courses sont gérée au niveau mondial par une Fédération Mondiale, la FEI et IFAHR ; il n’existe rien de tel pour le show. Peut-être le moment est-il venu…

Je ne suis candidat à rien. J'ai 74 ans et essaie de réduire dans le calme l'activité du haras d'aïnhoa. Des succés récents me freinent sur la voie du sèrieux. Venez donc choisir quelques foals lors de notre journée 'endurance jeunes chevaux' du 19 août prochain !
 
‘wanted’
on recherche… des énergies, amoureuses du cheval arabe… aux plans national et international, pour relancer...
 
 
PS : le haras d’aïnhoa a vendu des chevaux dans des pays arabes, et en est satisfait.


                                                          **********************
Doc 0
Post Scriptum: j'apprends (pas par la secrétaire) qu'au moins un membre du Conseil d'Administration de l'ACA avait signifié son refus de publier la lettre ouverte de Madame Rahm ! Sommes-nous en Russie? secret d'état? contre qui devons-nous nous protéger? que doit-on cacher?
                        j'avais épprouvé la même sensation (en plus soft) lorsque, demandant à la secrétaire de l'ACA les positions de chaque juge sur un de mes élèves au Championnat de France, elle m'avait répondu "je dois demander l'autorisation" ! la pauvre ! quelle ambiance ! secret-défense ?

                 
Je soutiens évidemment la réaction de Madame Ursula Rahm que voici :

Doc 1     13 juillet 2012
" O
pen Letter to all National Organisations, Judges, DCs and anybody interested in ECAHO

We – that is some of the original founding members of ECAHO, namely Peter
Upton, Peter Stössel, Dr. Thomas Stohler and Ursula Rahm – have been approached
by others actively involved in the Arabian horse scene in Europe with their serious
concern. We have been given some relevant information and after reviewing
these, we decided to make them known to all people interested in ECAHO.
During the 2012 Show Scene, we have seen the start of the “Breeders &
International Championships Europe”, a series of four shows in St. Tropez, Berlin, Warsaw and Deauville, with a total of 150.000 € of Prize Money; these shows are organised by AHO (see attached facts about “The Arabian Horse Organisation”).
But it appears that AHO is not only organiser, but also the governing body for these shows, as they are run under AHO-Rules (partly copied from ECAHO Rules for Conduct of Shows, etc.).
As you all know, ECAHO is the umbrella organisation of Arab horse breeding
organisations of European and Arab countries. To accept Arab members was their explicit wish, starting in the 1990ies and continuing.

The AHO, on the contrary, consists only of entities (etc.) concerned with purebred Arabian horses belonging to an Arab country. This is no problem as long as AHO is only active in Arab countries, but as it clearly intends and is already active in Europe, collisions are foreseeable.
For many years, ECAHO has maintained a “no prize money” policy. In 2008,
proposed by UAE and Qatar, this principle was changed to “no prize money in
Europe” (allowed are only up to 5000 € per show), but for Arab countries prize
money should be allowed “unlimited”, due to their different social, economical
and organisational structure. In Arab countries, most shows are organised by the National Organisations, while in Europe most shows are organised by private
organisers.
The problems we foresee are not only the increasing pressure on the judges, who – with a single mark in a subjective assessment – change the value of a horse by an amount in the range of a 5 to 6 digit figure. There are more problems for the show scene in Europe, if wealthy organisations from outside Europe start organising shows with high prize money within Europe.
Most likely, there will be in the future only few shows with “access” to this “money source”, while others remain without. This will split our show scene in “high end” shows with sponsorship and prize money, and low end shows without. It must also be feared that the low end shows will become less and less, if participants favour those with prize money.
Next problem we foresee is the fact that Judges, DCs and Ringmasters are paid by AHO for their services, somewhere in the range of over 1000 € per show. We always had some Judges, DCs and Ringmaster who try to please the organiser and the exhibitors in order to be invited again – now there is one more incentive to do so. And yet another reason is being discussed – where money is being given by sponsors, there are usually also some conditions attached to it. And last but not least, what happens once the presently extensive structure of our shows is destroyed, and the “sponsors” withdraw from Europe?

But on top of all we cannot but ask the European ECAHO Members, the National
Organisation, why they accept that an organisation, controlled by Arab countries only, is organising shows in Europe under their own rules. The European Arab horse breeding organisations are waiving their democratic rights to determine the Rules and Regulations (Blue Book) of our shows, to approve the show calendar, the show organisers, the judges and DC lists, the judges and DC training.
As it appears now,
Europeans are waiving their rights to regulate and influence the most important “window” for the breed on their own territory.
Further, and this is a rather sad fact, many ECAHO Officials (such as judges, DCs, but also Executive Committee Members) seem to have already compromised themselves and are caught in conflicts of interest and conflicts of loyalty.
In the early days of ECAHO, the founding of a sister organisation of ECAHO
exclusively for Arab countries was discussed. At the time, it was felt that the time is not yet ripe. 20 years have passed, and maybe it is now the time to have two organisations, one for Europe (ECAHO), the other for the Arab countries (AHO), who have friendly relations with each other and co-operate on certain aspects.
This, however, includes respecting each others territories.
With great concern, we have heard of actions conducted and planned by the
ECAHO President and board. We all agree that ECAHO is in a crisis, and as a first action, the President has dismissed the Executive Secretary by 31st July 2012, who is probably the longest serving person in the “inner circles” of ECAHO.
Another action is an Extra-Ordinary General Meeting on 26th August of which the President informed the members, but for which no information about the
planned motions is given so far. Unofficially, we hear that all commissions shall be abolished, resulting in less democracy than before. Instead of involving the
members in what is going on, instead of asking for their ideas, wishes and
concerns, ECAHO’s President demonstrates less transparency than ever.
We hope, that the information contained in this letter and the list of 'Facts about the AHO' will be of value in any discussions for those who will be attending the Extraordinary General Meeting. This is a wake-up call to all Executive Committee Members, National Organisations, Judges, DCs and all concerned about ECAHO:
Please start thinking for yourself, and don’t let just others take everything out of your hands!ECAHO was founded in Switzerland almost 30 years ago which is the country of grass-roots democracy. Take the responsibility for ECAHO again into your hands and don’t forget the welfare of the horses and the small breeders and owners in all your considerations.
This letter has been sent to people all around Europe we feel will be equally
concerned about what is happening in ECAHO.

Facts about “The Arabian Horse Organisation”
On June 7th, 2010 the Constitution for “The Arabian Horse Organisation (TAHO)” has been deposited at the commercial register (Handelsregister, Registre du commerce) of the Canton of Geneva, Switzerland. As President of the organisation is registered Abdulaziz bin Ahmad bin Abdulaziz Al Saud, Saudi Arabia; VicePresident Salem Salem Ali Al Barraq, Saudi Arabia.
The logo of The Arabian Horse Organisation (TAHO) is a registered trade mark owned by Athbah Stud Limited,
International House, 41 The Parade, St Helier, Jersey, JE2 3QQ.
Owner of Athbah Stud is HRH Abdulaziz bin Ahmad bin Abdulaziz Al Saud, Saudi Arabia.
Athbah Stud is part of the Atheeb Group

(http://www.atheeb.com/english/company.php?p=2&f=_8&c=athbahstud.php).
Somewhere along the line, the abbreviation changed from TAHO to AHO.
On the AHO-Website (
http://www.ahosite.org/ar.html) which unfortunately is only available in Arabic language, the AHO-Constitution can be found, from which we cite the following extracts:
Article 1: Name and Purpose:
AHO is an organization that was established in accordance with these Statutes and in accordance with Article No. (60) of the Swiss Civil Law…
Article 4: Activities:
4.10. Organizing endurance rides and championships, horse shows and flat racing, and auctions in many Member States, provided that such events conform with the rules and regulations in force in the host country.)
Article 5: Members:
5.1: Membership: a. Active Member: Any entity (authority, establishment,
organization, association, office, or union, ….) concerned with purebred Arabian
horses and belongs to any Arab country and has effective contributions in
supporting and serving AHO activities.
5.3. Voting Right: An active member is the member who pays the subscription
fees, and shall be referred to as “Active Member” for the purpose of these
Statutes. Any active member shall have one vote in the general assembly.
Article 6: Board of Directors
6.1. AHO shall be managed by a board of directors ... The term of the board of
directors shall be three years. Any director may be re-elected for subsequent
consecutive terms. The board of directors shall be composed of the following
members:
HRH Prince Abdul Aziz bin Ahmad bin Abdul Aziz Al Soud (Chairman), Mr. Ahmed Hamza, Mr. Ahmed Abdulrazik, Mr. Essam Abdullah, Dr. Hasan Al-Fadayel, Dr. Mohammed Machmoum, Dr. Mohammad Al-Zawia."



Doc 2 
De : Ainhoa [mailto:ainhoa2@wanadoo.fr]
Envoyé : mercredi 2 mars 2011 17:52
À : 'jaroslav.lacina@achpak.cz'
Cc : 'Giuseppe GRAZIANO'; 'viola SPEIER'; 'Thomas Gräßer'; 'Odok, Sinan'; 'Adel Saeed AL FALASI'; 'Adel Saeed AL FALASI (Ziad GALADARI)'; 'AL KHALEDIAH STABLES'; 'Ali SARDAR AL AFKHAMI'; 'Barbara PFISTNER'; 'Basil JADAAN'; 'Bianca TER LAAN'; 'Claude SERRE'; 'Daniel SOUPPAT'; 'de Fontaines ANNICK'; 'Ferdinand SCHWESTERMANN'; 'Hans & Nawal NAGEL'; 'Irina FILSINGER'; 'Irina STIGLER'; 'Jennifer JENNINGS'; 'Lahsen FDAIL'; 'Manuel Dominguez HELENO'; 'Mark ISMER'; 'Nasr MAREI'; 'Nayla HAYEK'; 'Otto & Anne Lise BERG'; 'Paul & Martine DESPEGHEL VAN HEE'; 'Peter UPTON'; 'Ronen WOLF'; 'Sh. Mohammed bin Saud AL QASIMI'; 'Shaikh Hamad bin Ali bin Ahmed AL THANI'; 'Shaikh Nawwaf bin Nasser AL THANI'; 'sharzad Amir Aslani'; 'Halsdon Arabians'; 'Simona BISHOUTY'; 'Stan WEYTJENS'; 'Sylvia & Hermann GARDE EHLERT'; 'William OPPEN'; 'Xavier GUIBERT'; 'Zein & Majdi AL HUSSEIN AL SALEH'; 'Samantha MATTOCKS'; 'ARABER WELTWEIT'; 'Heather BROWN'; 'Guy de Fontaines'; 'Ann NORDEN'; 'Christine JAMAR DEMEERSSEMANN'; 'Essam ABDULLAH'; 'Francesco SANTORO'; 'Marek TRELA'; 'Marianne TENGSTEDT'; 'Sylvie EBERHARDT'; 'Toto MODDERMANN'; 'Willy LUDER'; 'Abdullah ALBRAIHI (Adresse de messagerie)'; 'Alexander Timchenko'; 'ALIA AL HUSSEIN AL SALEH (Adresse de messagerie)'; 'Amir MARDINI (Adresse de messagerie)'; 'Ann HEILOO (Adresse de messagerie)'; 'Christiane Chazel'; 'Finn GUINESS (Adresse de messagerie)'; 'Hanna SINKKONEN (Adresse de messagerie)'; 'Hanni WEHKAMP (Adresse de messagerie)'; 'Jaroslav LACINA (Adresse de messagerie)'; 'Jerzy BIALOBOK (Adresse de messagerie)'; 'Koenrad DETAILLEUR'; 'Lahsen FDAIL'; 'Majid Nasser AL KAABI (Adresse de messagerie)'; 'Manuel Dominguez HELENO (Adresse de messagerie)'; 'Marina GRONER (Adresse de messagerie)'; 'Nasr MAREI'; 'Omar SAKR (Adresse de messagerie)'; 'Pat & Joanna MAXWELL'; 'Pierluigi ROTA'; 'Tamás ROMBAUER (Adresse de messagerie)'; 'Teresa de Borbon'; 'Tore NIKKERUD'; 'Izabella ZAWADZKA'; 'Thomas STOHLER'; 'Ursula RAHM'; 'Jacqueline VANDYKE'; 'Janet COURT'; 'Malak BENAMAR'; 'Patricia Borstel'; 'Teresa de BORBON'; 'Gideon@reisel.nl'; 'Alexander TIMCHENKO'; 'Ann HEILOO'; 'Jilani MESSAADA'; 'Krystyna Karaszewska'; 'MAAGOUL? ABDELOUAHED'; 'Qatar Racing & Equestrian Club'; 'Ronen Wolf- Wolf Arabians'; 'Veronica MANN-Wernstein'; 'Xavier GUIBERT (Xavier GUIBERT)'; 'ACA (Sophie CLAUDE)'; 'Alain CHARDES'; 'Angela WATSON-BELL'; 'Anna STOJANOWSKA'; 'Anne RÖNN'; 'Annika KIHLGREN'; 'C. M. PHILIPS'; 'Daniel COLASSIN'; 'David & Angela ANGOLD'; 'Debbe DANN'; 'Dieter von KLEIST'; 'Elane WELSFORD'; 'Elle WALKEAPÄÄ'; 'EVERARS Van Den Broek'; 'Ferdinand & Gerlinde HUEMER'; 'Gerda STUIVE-VERKUIL'; 'Gloria AYUB'; 'Hassan VALSAN'; 'Helen Hennekens VAN NES'; 'Helmy EL SEDDAWY (helmy SEDDAWY)'; 'Holger & Almuth ISMER'; 'Hubert RECTOR'; 'jean louis BIHR'; 'Lahsen FDAIL'; 'Linn KIHLGREN'; 'Marilyn SWEET'; 'Markus Metzler'; 'Melanie GADDAS BROWN'; 'Melanie MANNIX'; 'O. ALLEN'; 'Patricia Day'; 'Pau ROMERO DOMENECH'; 'RJEF'; 'S. MURPHY'; 'Sandra POWELL'; 'Tore NIKKERUD'; 'Vicke SÖRENSEN'; 'Willi & Ursula POTH'; 'Charlotte ROWELL'; 'Christina WALE'; 'Cristina VALDES y Colon de Carvajal'; 'Elisabeth CHAT'; 'Fausto SCANZI'; 'Hans STUCKI'; 'hasanayn AL NAKEEB'; 'Ingalil Martensson'; 'Manfred NEUBACHER'; 'Marie WABBES'; 'Marilyn POLLARD'; 'Mohamed MACHMOUM (Mohamed MACHMOUM)'; 'Nayla HAYEK'; 'Peter UPTON'; 'Renata SCHIBLER'; 'Sylvia & Hermann GARDE EHLERT'; '"'Titty & Willy LUDER GAGLIANI (tittyhorses@yahoo.it.)'"@orange.fr'; 'Urs AESCHBACHER'; 'Wladyslaw GUZIUK'; 'Yves RICHARDIER'; 'el-dahab@web.de'; 'oussidhoum@menara.ma'; 'Ali SARDAR AL AFKHAMI'; 'Bruce & Karin MC CREA'; 'Carmelo ZARAGOZA'; 'Claudia DARIUS'; 'Francesco SANCHI'; 'Karin ZEEVENHOFEN'; 'Knut KENTSRUD'; 'Marco PITTALUGA'; 'Mark ISMER'; 'Mary Ann WRAGG'; 'Mary BANCROFT'; 'Nelly PHILIPPOT'; 'Nikolaus JUNG (Nikolaus JUNG)'; 'Pekka PAAKKONEN'; 'Shaikh Hamad bin Ali bin Ahmed AL THANI'; 'Tom HUSEBYE'; 'WAHO.'; 'Walter FATH'; 'Xavier GUIBERT'; 'Zein & Majdi AL HUSSEIN AL SALEH'; '"'Anna STOJANOWSKA (Télécopie bureau)'"@orange.fr'; 'Daniel SOUPPAT'; 'Hamid Faridi'; 'Toto MODDERMANN'; 'info@wolfgang-eberhardt.de'; '/ SBCA BAPS'; 'ANICA'; 'anne.heiloo@mercanta.com'; 'Arab Horse Society AHS'; 'AVS'; 'EAHA Egyptian Arabian Horse Breeders Association'; 'FNARC'; 'IAHS'; 'LYBIAN ARABIAN HORSE SOCIETY'; 'Morocco HARAS NATIONAUX'; 'NAHF'; 'RAHSB'; 'Ronen WOLF'; 'SAHF'; 'Saïd Abdullah AL RUSHDI'; 'SYRIAN ARAB HORSE ASSOCIATION'; 'SZAP'; 'VVÖ'; 'VZAP'; 'LUCHEZrobert (robert.luchez@orange.fr)'; 'GALLEGOalmuVINUESAjulian (lagerencia@lagerencia.com)'; 'yeguadaflordelis@gmail.com'




Objet : RE: President
 
From: Jean-Marc Valerio
1972 participant at the General Meeting founding WAHO
1981 foundation member of ECAHO
1999 foundation member of IFAHR
To: M. Jaroslav Lacina
Dear Sir,
I understand you run for President of ECAHO.
I am involved in the three main disciplines the Arabian horse practices: show, racetrack racing and endurance. The three of them experiment difficulties of similar type, and specific ones.
I have been reading in some magazine what progresses the present President of ECAHO has in mind for the future.
I know that a number of us would appreciate to know your position, for example towards following:
Are you in favour or against “panda eyes” ? how will the decisions of the EC be applied?
Will you promote “handlers, judges and DC commissions? What will be their power, their relationship with the show commission, with the EC?
Will English language be enforceable? at all levels?
Which way do you want to make relationship between EC and the commissions (especially the show commission) progress?
How are you going to use the sponsor’ moneys?
- part (50%?) for the show the sponsor is interested in and part to be distributed to all other show participants? European show participants?
What do you expect to do to give life to the “medium market” of Arabian horses?
Plus any proposal you want to tell us about…
I thank you for being prepared to face these responsibilities and work, for the good of the Arabian horse.
Jean-Marc Valerio France +33 (0)5 5931 7099   www.ainhoarabians.com
                                                                  ***
Doc 3
De : Jaroslav Lacina [mailto:jaroslav.lacina@achpak.cz]
Envoyé : mercredi 2 mars 2011 15:37
À : Ainhoa Objet : Re: TR: President
Dear Mr.Valerio

Thank you very much for your email and your interest in ECAHO.

In the matter of your questions I would like to inform you that will be a great pleasure for me to meet you during the AGM in Brussels and to answer your questions personally there.

Thank you for your understanding.

With kindest regards,
Jaroslav Lacina

                                                                ***
Objet : RE: TR: President
Dear Mr Lacina
Thank you very much for your e-mail, despite the fact that you don’t answer our questions.
Do I have to understand that you are going to organize a pre-conference meeting in order to answer questions?
I shall not attend myself the OGM in Brussels. Last time I was invited as a guest of honour, it was in Prague, and I have no right to be there in Brusels, as one observer has already be named for France.
I roundmail herein the reactions of both candidates,
And wish our future President and his team courage and the best inspiration for the good of the Arabian horse and of the Arabian horse community..
Most sincerely,
Jean-Marc Valerio www.ainhoarabians.com
 
                                                                  ***
 
Dear Mr. Valerio
I read with interest your communication with my opponent. Not knowing whether you had read one of my interviews in one of the magazines I allow myself to send you copy of the last one.
“ ”
Anyway, I hope we shall make it for both Arabian Horse and a huge majority of reasonable and honest breeders.
Kindest regards
 
Willy Luder
E.C.A.H.O.
European Conference of Arab Horse Organizations
Phone: +49 7158 67 141 (Exec. Secretary)
Phone: +39 334 907 82 35 (Italy)
Phone: +41 79 419 53 50 (Switzerland)
 

Doc 4 

De : ghalian@gmail.com [mailto:ghalian@gmail.com] De la part de Royal Jordanian Equestrian Federation
Envoyé : jeudi 24 février 2011 15:32
À : lerdalens-gard@hotmail.com; ann.norden@telia.com; christina.wale@slangsboda.se; info@nile-arabians.com; info@hanaya.ch; schibler.r@bluewin.ch; medalj@swipnet.se; valjuanete@hotmail.com; Koenraad.detailleur@myoffice.mobistar.be; madenjulie@yahoo.fr; moirmonay@skynet.be; jaroslav.lacina@achpak.cz; achpak.cr@tiscali.cz; A37@shaarawiarabians.com; guy.defontaines@wanadoo.fr; amir-ali.sardar@wanadoo.fr; xavier.guibert@haras-nationaux.fr; ainhoa2@wanadoo.fr; da@darius-arabians.com; Forellenhof_Fath@t-online.de; helga-johannes@t-online.de; heike.hain@t-online.de; mark.ismer@web.de; NC.jung@t-online.de; deinste@t-online.de
Objet : Ecaho Show commission

 Dear All,
 
    I was flattered to be nominated to run for chairman of the Show commission ,but my initial reaction was to politely NOT stand for election, for I had no ambitions in that direction. However after some deep thought and and after receiving more input on the plans and goals of others during election time,I decided that I would very much like to do anything possible to contribute towards ECAHO shows and smoothing over the past disputes and misunderstandings. My feeling that my lack of personal ambition within ECAHO may be a bonus,and my only motive would be the greater good for the horses above all, fair play-and a level playing field- for all.
   I am sending out this clarification because I received a few queries regarding my position on ECAHo, nominations, and my own name being down among others as standing for the Show Commission. I hope that this very brief statement answers the queries,and I am happy to respond in more depth to any further questions from anyone. 
 
Sincerely,

Alia al Hussein
 
                                                                                   ***
 
Doc 5 
De : Ainhoa [mailto:ainhoa2@wanadoo.fr]
Envoyé : mercredi 16 mars 2011 19:23
À : VALERIOjean-Marc (ainhoa2@wanadoo.fr)
Objet : ACAacaECAHO2011
Jean-Marc Valerio 16 mars 2011
1972 participant à l”Assemblée Générale foundation de WAHO
1981 membre foundateur de l’ECAHO
1999 membre foundateur d’IFAHR
A Monsieur Luchez, Président de l’ACA
Monsieur le Président,
L’Assemblée Générale de l’ECAHO qui s’est tenues à Bruxelles les 5 et 6 mars dernier, était pour notre monde du cheval arabe la plus importante depuis sa fondation en 1981. deux décision fondamentales avaient été prise auparavant : l’acceptation comme membres des pays du sud de la Méditerranée, puis l’acceptation pour ces pays de distribuer aux gagnants de fortes sommes d’argent.
L’AG de Bruxelles devait renouveler un certain nombre de postes, dont ceux du Président, et ceux des Présidents des Commissions. Se trouvaient face à face :
Président sortant, M Luder, suisse, entièrement dédié à sa responsabilité, un peu conservateur, réputé honnête, respectueux du bien-être du cheval, qui s’était expliqué longuement dans des revues sur ses projets (voir PJ), ses ouvertures vers les pétrodollars, mais aussi ses réticences
Et un concurrent jeune, M Lacina, tchèque, déjà lié à une activité, déjà organisateur d’un show sponsorisé et dans lequel le sponsor a remporté 3 des 4 titres de champion, qui a également publié une « profession de foi » dans laquelle j’ai trouvé des critiques de principe, mais pas de proposition (voir PJ). Je ne le connais pas, et lui ai donc demandé par mail (copie à plus de 160 adresses, membres ECAHO, délégués, juges etc…) de me donner sa position, ses solutions sur certains sujets concrets importants. Il m’a gentiment répondu qu’il me verrait à Bruxelles… (PJ)
Comme, bien que membre de l’ACA, je n’ai reçu aucune info sur ce qui se jouait, je vous serais reconnaissant de me dire :
Qui avez-vous délégué à cette AG pour représenter notre pays, vos membres,
Quelles instructions avez-vous données à chacun ?
Idem de la représentation (Mme Chazel) des Haras Nationaux,
Pour qui chacun a-t-il voté ?
Mme D Briot est-elle membre de l’ACA ? dans ce cas pour qui a-t-elle voté ?
Bref, il y avait 2 groupes, l’un puissant et riche, capable de profiter de ses moyens pour acheter les juges, les votes, etc… mais aussi des chevaux (peu en France)
L’autre continuateur de 30 ans de gestion démocratique (selon la constitution), amené à réguler l’afflux de pétrodollars.
Je connais la plupart des résultats des votes, mais suis curieux de savoir dans quel sens la France a voté.
De fait, nous avons vécu une révolution en sens inverse de celles que vivent les pays du sud ! et, à ce que je sais, c’est la France qui en a eu l’initiative !
Sincères salutations,
Jean-Marc Valerio 05 59631 7099 www.ainhoarabians.com
 
De : acafranceluchez [mailto:acafranceluchez@orange.fr]
Envoyé : jeudi 17 mars 2011 20:31
À : Ainhoa
Cc : VALSANfamille; ACA Bourgogne Bocard Laurance Aca Bourgogne Bocard Laurance; Aca aca grand est; aca grand nord; ACA midi pyrénée; ACA acarhone alapes; abBLOTsandrineNicolas; CEERaqitaine; cdDomainedelaBassetie; jennifer dombre; DUTRIEUdeTERDONCKdominique; Xavier Guibert; HarasduTAFFOURNAY; DEPUILLE Christian; KERJEANthierry; hkKOCHrenée; PINEAUkarinePICHAUDdidier; PINCHINATkarineNicole; pPINEAUrégis; RIVIERErobin; sSOUPPATdanielChristine; COLASSINdaniel; cdCOURALalain; cddeFontainesGuy; LUCASkatel; SERREnancyGérard; SICRE jacques; TOSQUEjlouis; VALERIOsophieSébastien; SARDARamir-Ali; vVALETTEbertrand
Objet : Re: ACA-ECAHO2011
Monsieur Valério,
J'ai bien reçu votre mail qui a été envoyé aussi à de multiples destinataires. Je fais donc aussi une réponse collective sans être convaincu que ces questions concernent et intéressent tous les destinataires de cet envoi.
A la question du retour d'information, je dis ceci:
Dès le lendemain de l'AG, j'ai envoyé un compte rendu aux élus du conseil d'administration. L'information des adhérents, je comptais la donner lors de notre AG. Les résultats des votes sont, d'ores et déjà, notés et photocopiés dans le rapport d'activités qui sera lu durant l'AG du 19 Mars à Albi.
A la question de la représentation des éleveurs de France, je réponds ceci:
Nous avons deux sièges ou deux voix: une qui est portée par Xavier Guibert de l'IFCE et une portée par l'ACA. En l'absence de Xavier, l'ACA porte les deux voix. Durant toutes ces dernières années, c'était Christianne Chazel et Daniel Souppat, désignés au sein du conseil d'administration de l'ACA, qui ont assisté aux General Meetings de l'ECAHO. Comme Daniel Souppat n'est plus élu, je suis allé personnellement à Bruxelles. Donc Christianne Chazel et moi-même avons porté les voix de l'ACA
A la question pour qui chacun a-t-il voté, je réponds ceci:
Vous m'aviez téléphoné à deux reprises, avant l'AG, pour évoquer les dessous de cette affaire et l'influence que les richissimes acheteurs exercent sur les concours et sur les jurys. D'autres aussi ont eu la gentillesse de me donner leur avis. J'ai parlé personnellement avec Willy Luder et Jaroslav Lacina, et notamment à Villepinte et à Bruxelles avant l'AG. J'ai lu la constitution de l'ECAHO. IL m'est apparu utile et nécessaire de procéder à quelques retouches ou modifications: la situation n'est plus la même qu'à l'époque de la création de l'ECAHO à bien des égards. J'ai évoqué avec les deux candidats -qui se sont montrés réceptifs- cette idée d'évolution dans les textes et les pratiques.
Tout cela m'a amené à me faire une opinion sur les enjeux encourus et à voter en mon âme et conscience.
A la question relative à Madame Briot,je réponds ceci:
Non, elle n'est pas membre de l'ACA. Elle ne portait donc pas du tout, les voix de l'ACA.
Enfin si je puis me permettre un commentaire,je dirais ceci:
Les débats lors de l'AG de Bruxelles ont été animés et très longs. Quatre avocats présents sur place ont débattu de l'interprétation des textes, démontrant ainsi la nécessité de retravailler la constitution. Ce vote, qui traduit un désir de changement et qui a mené Jaroslav Lacina à la présidence de l'ECAHO, s'est fait sur le score de 28 voix pour M Lacina et 20 pour M Ludder. C'est le verdict des urnes.
Enfin mon modeste avis, avec une voix sur quarante huit, n'a qu'un quarante huitième d'importance.
En espérant vous avoir exposé clairement mon approche de cette question.
Robert Luchez
ACA France
03.28.42.14.91 ou 06.19.24.33.43
                                                           ***
 
De : Ainhoa [mailto:ainhoa2@wanadoo.fr]
Envoyé : vendredi 18 mars 2011 01:30
À : 'acafranceluchez'
Cc : 'VALSANfamille'; 'ACA Bourgogne Bocard Laurance Aca Bourgogne Bocard Laurance'; 'Aca aca grand est'; 'aca grand nord'; 'ACA midi pyrénée'; 'ACA acarhone alapes'; 'abBLOTsandrineNicolas'; 'CEERaqitaine'; 'cdDomainedelaBassetie'; 'jennifer dombre'; 'DUTRIEUdeTERDONCKdominique'; 'Xavier Guibert'; 'HarasduTAFFOURNAY'; 'DEPUILLE Christian'; 'KERJEANthierry'; 'hkKOCHrenée'; 'PINEAUkarinePICHAUDdidier'; 'PINCHINATkarineNicole'; 'pPINEAUrégis'; 'RIVIERErobin'; 'sSOUPPATdanielChristine'; 'COLASSINdaniel'; 'cdCOURALalain'; 'cddeFontainesGuy'; 'LUCASkatel'; 'SERREnancyGérard'; 'SICRE jacques'; 'TOSQUEjlouis'; 'VALERIOsophieSébastien'; 'SARDARamir-Ali'; 'vVALETTEbertrand'
Objet : RE: ACA-ECAHO2011
Monsieur le Président de l’ACA
17 mars 2011
Monsieur le Président,
En premier lieu, et bien sincèrement, je vous remercie d’avoir si rapidement pris la peine de rédiger une réponse à mon courriel. Mais vous ne répondez pas mes questions.
Vous avez pu remarquer que je m’adressais au Président de notre association nationale, à celui qui est élu pour comprendre ses électeurs, les gros, les moyens et les petits, comprendre leurs difficultés, leurs desiderata, leurs espoirs, et porter leurs souhaits, leurs exigences, leurs positions au plan national et international. Je dis bien M le Président, leurs souhaits, même si ceux-ci ne sont pas les vôtres
Par ailleurs c’est la signature du Président que requiert le secrétariat de l’ECAHO pour accepter et valider les pouvoirs des délégués de chaque association nationale dans les commissions et à l’AG.
D’où ma question à laquelle vous n’avez pas répondu : qui avez-vous délégué et quelles orientations (celles de vos membres, qui vous ont élu) leur avez-vous données ? Pour qui chacun a-t-il voté ?
Or, l’Assemblée Générale 2011 est probablement la plus importante de l’histoire de l’ECAHO.
La nouvelle ECAHO va devoir gérer : (cf PJ)
Le développement très important du marché « élite » (dont peu de français profitent), la presque disparition du marché moyen,
Le développement de la corruption, au niveau des organisateurs de concours, des juges, de délégués votants, par différents moyens, sommes en liquide, invitations, cadeaux, achats de chevaux etc…
Les élections ont eu lieu, les combines ont fonctionné ( ou pas, car nombre de propriétaires et d’éleveurs de chevaux arabes placent le bien-être du cheval en priorité (cf courriel de Princesse Alia de Jordanie) par rapport au bling-bling en show et à la performance en endurance.
Vos membres ont le droit de savoir qui a voté quoi, en faveur de qui !!!!!
Chacun, à la lecture des prises de position de chaque candidat (PJ) et sur la base de ce qu’il connait de la corruption ou des échanges d’intérêt
1- prendra conscience de la position de la France,
2- prendra des décisions sur la gestion de son élevage,
3- fera éclore des idées adaptées à la nouvelle donne.
Mais pourquoi cacher ces simples choses aux membres de l’ACA, dites-nous, Président.
Dites-nous également quels 5 pays vous suivaient dans la lettre de rébellion que vous avez envoyée à l’ECAHO (République Tchèque ? Egypte ? Emirats ?)
Dites-nous si nous avons voté contre Princesse Alia, pour M. Santoro, objet de différentes rumeurs et désavoué pae son association nationale ANICA (il s’est présenté au nom de la Tchéquie)
Pouvez-vous nous dire pour quia voté Mme Briot représentante de l’Egypte ?
Enfin, pour évoquer l’influence excessive que peut avoir un sponsor sur l’organisateur les juges etc.
Problème qui se trouvait au centre des divergences :
M. Luder murissait l’idée de créer un corps intermédiaire qui gèrerait ces sommes. Moi-même, j’avais en décembre, à l’occasion d’une réflexion sur les courses sur hippodrome, lancé l’idée que tout sponsorship en petrodollars seraient affectés pour part (50% ? 60% ) au concours envisagé,le reste serait répaeti entre les autres concours du pays et les autres concours européens. Le fait que même les petits concours pourraient distribuer 1.000 ou 2.000E aux trois premiers, changeait fondamentalement la donne, et alimenterait un marché moyen. A voir.
De plus gardons en tête que la France, l’Europe sont un magnifique terrains de jeux pour les pays du Sud !
Je me permets de vous souhaiter bonne nuit. Jean-Marc Valerio
 
                                                                       ***
 
 
Doc 6
 
Jean-Marc Valerio
1972 participant à l’assemblée générale fondatrice de la WAHO
1981 membre fondateur de l’ECAHO
1999 Membre fondateur de IFAHR
 
 l’enseigne, le 19 décembre 2010
 
 
A : Mrs YPJPDG,
Cc : M. XXX
 
Pour mémoire :
 
En 1998, je rassemblais, déjà depuis quelques années au sein de la commission course de l’ECAHO, en particulier pour ses membres, les résultats des courses pour chevaux de pur-sang arabe dans les différents pays européens, et les distribuais sous forme d’un « booklet » d’une cinquantaine de pages.
 
?Je profitai alors de ce contact intense pour obtenir l’accord écrit de la presque totalité des pays membres (qui n’étaient qu’européens à l’époque) pour n’accepter dans le monde des courses que les pédigrées exempts de « OA » (desert bred) sur 4 générations.
 
Cette Commission ECAHO est devenue IFAHR sous l’impulsion d’Yves Plantin, qui en a été élu premier président, mais ce dernier n’a pas cru bon de poursuivre au niveau mondial, cette voie de certification des pédigrées.
 
?La deuxième opportunité s’est présentée lorsqu’AMER a commencé à courir en Angleterre. Ses victoires ont fait scandale, et provoqué plusieurs plaintes ou demandes (je dirais 5 ) auprès de la WAHO. Les réponses en soutien de « la définition WAHO» du cheval arabe n’ont pas permis de faire évoluer la situation. (AMER faisait partie d’un stud-book accepté par la WAHO).
 
?La troisième opportunité s’est présentée lorsqu’une assemblée générale d’IFAHR (je crois que M. de Gasté était présent, sans droit de vote) a voté avec une faible majorité l’exclusion des produits d’AMER à venir, non encore conçus.
Suivit une pause-café, à la suite de laquelle Kees Mol, représentant du Qatar, reprit la parole, prétextant d’une fin de phrase « peu claire »  pour relancer le débat, obtenir un nouveau vote, accordé par le Président Yves Plantin, et faire accepter tous les produits d’AMER.
Deux  ou trois pays avaient changé de coté dont, je crois, l’Egypte.
M. Plantin à qui je demandai alors s’il avait subi des pressions personnelles judiciaires ou physiques m’a répondu « oui » aux deux questions.
          Un votant d’alors a dit à mon fils Sébastien lors d’une des dernières ventes Arqana : « je comprends maintenant pourquoi ton père s’était battu dans le cadre d’IFAHR contre l’acceptation des produits « OA » dans les courses ».
 
          Je me suis retiré d’IFAHR, car je ne m’y sentais plus à l’aide, mais aussi parce que l’Espagne que je représentais avait cessé d’organiser des courses pour chevaux de Pur-sang arabe.
 
?Je n’ai pas répondu au courriel de M. Plantin, (sans en-tête de l’AFAC, et seulement adressée à 6 membres !!!) qui me demandait de soutenir une pétition auprès de France-Galop visant à interdire à certains chevaux à pédigrées douteux, l’accès aux hippodromes français.
La soudaineté de cette action m’a fait craindre un emballement, un défaut de concertation et des réactions brutales.
          De plus, je ne voyais pas France-Galop entrer dans ce jeu de bonne grâce.
          Et enfin, je ne connaissais rien de « l’environnement politique » actuel du sujet, ne recevant pas de compte-rendu des conseils de l’AFAC.
 
 
Je ne me rappelle pas avoir lu de compte-rendu de la visite de M. Plantin  à Sheikh Mohammed al Maktoum, mais j’ai obtenu une réponse qui semblait entériner le statuquo. Position des Emirats qui semble différente aujourd’hui ( ? ).
 
 
?Enfin, selon le stud-book saoudien volume 1 1991, que m’avait offert M. Al Nohait :
 
TIWAIQ apparaît comme un étalon bai né en 1982, de strain hamdani-samri, et de père et de mère « OA ».
 
AMER n’apparaît pas dans les naissances 1984.
Son père WAFI  n’apparaît pas dans le stud-book.
Une  BUSHRA, nom sous lequel est enregistrée sa mère en France apparaît, mais comme fille de parents différents.
Sa grand’mère maternelle RAHIFA n’apparaît pas.
 
Un AAMER AL THANI né en 1987 apparaît ; mais aucun de ses parents ne correspond.
 
 
Voilà des faits. Je ne porte pas de jugements sur les hommes, car je ne connais et ne connaissais qu’un aspect des choses, de plus je n’avais pas grand pouvoir de décision.
 
?Pureté de la race arabe :
 
Je reprendrai volontiers la formule de Nelly Philippot « purity of a breed is a non-sense ».
Les experts de la WAHO ont cherché pendant plus de cinq ans une définition génétique, biométrique etc du cheval arabe. En vain. Pour aboutir à un axiome : UN CHEVAL ARABE EST UN CHEVAL QUI APPARTIENT A UN STUDBOOK RECONNU PAR LA WAHO. On fait un cercle, tout ce qui est à l’intérieur est bon, ce qui est à l’extérieur est exclu.
Par exemple, je connais un stud-book honnête ou innocent,  reconnu par la WAHO, qui inclut au moins un PS anglais.
Maintenant ce que je crois :
 
Pure la race Arabe?  C'est la plus impure de toutes les races de chevaux.
                                  Pourquoi?                    Parce que la plus riche...
La race arabe s'est élaborée pendant des milliers d'années dans cette région du monde que traversaient toutes les voies commerciales et guerrières  de... et vers l'Asie, l'Europe et l'Afrique,
 
Ces hommes avaient besoin de chevaux, de bons chevaux, aptes au combat, à l'attaque, à la fuite et à la vie nomade, donc très proches de l'homme. C'était une question de survie, de bien vivre.
Oui, pendant des milliers d'années, des apports de gènes très différents nourrirent les élevages des bédouins de cette région, qui intégraient ainsi les apports de ces outcross.
 
La pureté résulte de la continuité de la sélection pendant des milliers d'années dans le même but, dans les mêmes conditions, d'un cheval aux qualités apparemment difficilement compatibles: d'une part la fougue, l'énergie, l'intelligence, la volonté, la ténacité, le sens de la victoire, et d'autre part le raffinement, la douceur, le désir de comprendre, la réceptivité, le désir d'aimer l'homme et surtout d'en être aimé.
 
 
Aujourd’hui, le monde du cheval de pur-sang arabe européen subit l’influence grandissante de certains pays arabes et en profite, clin d’œil de l’histoire car ces pays nous achètent depuis une vingtaine d’années nos meilleurs chevaux, mais sont très heureux de venir briller à Longchamp, à Paris Championnat du Monde de show ou à Aix la Chapelle Coupe des Nations, ou sur nos chevaux pour être Champions du Monde d’endurance !
Peu d’endroits au monde réunissent des milliers, des dizaines de milliers de spectateurs venus de 25 pays qui parlent 25 langues différentes mais qui unissent leurs enthousiasmes autour de normes communes, stables, raisonnables, respectables (ne sourions pas, nous aimons les rebelles, mais votons la continuité).
 
Dans l’Europe du cheval arabe les pétrodollars sont les bienvenus, mais veillons à ne pas perdre pas notre âme, les pays arabes l’apprécient ; elle est notre monnaie d’échange.
 
Je me suis pratiquement retiré de la vie associative, mais intéressé par tout ce qui fait la qualité spécifique du cheval arabe, sa polyvalence, j’observe :
 
 
ENDURANCE : la situation actuelle montre un équilibre acceptable, légèrement fluctuant, entre les structures européennes et l’influence des pétrodollars. Les pays du sud ont peu d’élevage, et se ressourcent continuellement essentiellement en Europe, surtout en France pour maintenir des équipes de compétition.
 
SHOW : les pétrodollars, qui élèvent ou achètent la majorité des chevaux de haut niveau, et monopolisent la majorité des meilleurs entraineurs, d’une part créent un vide au niveau du marché moyen, d’autre part sont tentés de déstabiliser notre structure européenne, l’ECAHO, qui s’appuie sur une constitution prudente, démocratique, qui gère cette discipline depuis une trentaine d’années.
 
Cette action est engagée. Sachons voir que malgré le désir de briller (surtout chez nous) les arabes aiment les chevaux.
Tachons de trouver une solution intermédiaire qui accepterait des financements élitistes nouveaux en Europe, mais dont une partie se répartirait de façon à bénéficier à l’ensemble de la communauté ; 50% par exemple doteraient le concours sponsorisé , et 50% seraient attribués à l’ensemble des concours européens.
A réfléchir…     intelligemment.
 
COURSES : les choses sont allées trop loin pour nous :
Alors que l’organisation mondiale, européenne, française des courses de ps anglais est suffisamment solide pour accepter des mécénats extraordinaires et ne pas en souffrir,
notre monde des courses de chevaux de Pur-sang arabe est trop jeune, trop léger, pour conserver un équilibre par rapport à ses  « partenaires ».     Il peut tout au plus user de son charme vis-à-vis des « grands », France-Galop, écurie royale, Emirs, etc…  et l’AFAC a su en user. Mais le succès, parfois…
 
          Ma position serait plutôt d’être réaliste : AMER est entré dans de nombreux pédigrées, alors que je ne connais pas de fils de TIWAIQ reproducteur en France.
Creusons l’idée d’échanger un statuquo limité à certaines épreuves internationales, contre un financement important, très important, de la part de l’Arabie Saoudite et du Qatar, d’épreuves « réservées » aux pédigrées libres d’AMER et TIWAIQ (en trouvant peut-être une formulation plus soft).
 
Bref, à défaut d’en sortir par le haut, essayons d’en sortir « par l’avant »
 
"
Jean-Marc Valerio,      ce 19 décembre 2010,
 
(: +33 (0)5 5931 7099      enseña"  64240 HASPARREN-FRANCE
ainhoa2@wanadoo.fr       www.ainhoarabians.com
 
 
Afficher la suite de cette page